Close

Des études qui rendent le MAXIMED nécessaire face à la Covid-19

La Covid-19 à suscitée de nombreuses recherches. Le mois d’octobre a été particulièrement riche en nouvelles études rendues publiques. Des nouvelles données sont venues soutenir l’utilisation de dispositifs d’aspiration à la source en milieu hospitalier. Alors que le nombre de cas continue d’augmenter malgré les mesures mises en place, trois nouvelles données  nous permettent de mieux saisir la portée de la crise pour les hôpitaux et les systèmes de santé et des défis qui les attendent.

covid-19 études

  • Le Centre américain de prévention des maladies (CDC) a mis à jour ses données concernant les méthodes de propagation de la Covid-19. L’agence spécifie que le virus se propage non seulement par contact avec des gouttelettes mais aussi par voie aérienne. C’est-à-dire que les pathogènes sont transportés dans l’air pour infecter les personnes qui se trouvent à plus de 2 mètre et ce même après plusieurs heures.
  • Selon une étude publiée le 26 octobre par le CDC, environ 6% des adultes hospitalisés avec le COVID-19 étaient des travailleurs de la santé, dont 36% étaient des infirmières. Parmi ces travailleurs hospitalisés, 28% ont été admis à l’unité de soins intensifs (USI) et 4% sont décédés pendant leur séjour à l’hôpital. Une étude antérieure du CDC a également indiqué que 55% des travailleurs de la santé infectés ont déclaré avoir été en contact avec le virus uniquement dans un établissement de soins de santé.
  • Le 26 octobre, l’Association médicale canadienne (AMC) a publié un rapport réalisé par Deloitte qui dévoile l’impact négatif de la pandémie sur les temps d’attente d’une chirurgie au Canada. On peut supposer que le même type d’impact sera ressenti par les systèmes de santé à l’extérieur du Canada et touchera potentiellement la plupart des pays occidentaux de manière significative.

Plus que jamais, l’utilisation d’un système de captation d’aérosols à la source est nécessaire en milieu hospitalier. Celui-ci permettrait de diminuer l’impact de la pandémie sur notre système de santé.